QUI SOMMES-NOUS ?
ACTUALITéS
RESSOURCES EN LIGNE
PARTENARIATS
DOMAINES D'ACTION


> Accueil
> Recherche action SALT
> Projet FAAN
> Projet CRÊPE
> Projet LIPROCO
> Sites intéressants
> Programme RAFAEL dans les Côtes d'Armor
> Assises de la vente directe
> Restauration collective REPAS RC
> SOFTAGRI
> LOCCATERRE
> CIVAM et circuits courts
> Projet Références Circuits Courts (RCC)
> Projet INTERVAL
> SFC


 



Circuits courts et vente directe

Recherche action SALT

La méthode SALT (Systèmes ALimentaires Territoriaux) vise à comprendre comment des circuits courts peuvent faire système à l'échelle d'un territoire.

 

La FR CIVAM Bretagne a construit une méthode, la méthode SALT (Système alimentaire territorialisé) afin d’accompagner la mise en place de plan d’action. Elle a pour objet d’évaluer globalement l'impact socio- économique des circuits courts sur un territoire. Cet outil d'aide à la décision permet aux collectivités de mieux connaître le potentiel et agir pour développer les circuits courts. Cette méthode a été construite avec un partenariat scientifique solide et notamment Agrocampus Ouest.

 

La méthode SALT a été utilisée sur de nombreux territoires (Pays, Agglomération, Parc Naturel Régional…). Le diagnostic SALT constitue un moyen de connaissance et de mobilisation pertinente pour engager une démarche concertée de développement économique par l’alimentation locale. Le territoire de Rennes Metropole constitue dans ce cadre un territoire pilote.

 

Le territoire de Rennes Métropole a fait l’objet d’une évaluation socio économique des circuits courts. La méthode SALT a évalué la part de la consommation alimentaire en circuits courts à environ 3%. Nous avons également mesuré la part relative de chaque modalité (marché, magasins de producteurs, paniers, …). Basé sur des travaux précédents, une analyse comparée entre 2009 et 2013 a permis de présenter un certain nombre d’évolution.

 

Télécharger le  document de présentation et de résultats sur Rennes Metropole (vers des systémes alimentaires territorialisés, 2014, 8 pages)

 

Le guide SALT

Un guide sur la méthode SALT est paru en 2010 : circuits courts alimentaires et territoire : méthodes et repéres pour observer et évaluer les dynamiques de rapprochement producteurs - consommateurs.

Ce guide est directement issu des travaux de la recherche-action SALT (Systèmes Alimentaires Territorialisés), qui associe agriculteurs, praticiens et chercheurs dans l'objectif de mieux connaître les circuits courts alimentaires en Bretagne.

SALT bénéficie de partenariats scientifiques denses, notamment avec Agrocampus Ouest et l'Université Rennes 2.

Une méthode d'observation systémique...

La méthode SALT repose sur une approche systémique : elle décrit les interactions entre les acteurs des circuits courts au niveau d'un territoire, dans le but d'élaborer une stratégie locale de développement de ces modes de commercialisation des produits alimentaires.

pour les acteurs du développement

Le présent document s'adresse en priorité aux agents de développement et aux agriculteurs qui recherchent une méthode pour observer les dynamiques de rapprochement entre producteurs et consommateurs à l'échelle de leur territoire.

Dans ces pages, le lecteur trouvera une méthode pour réaliser un diagnostic territorial, avant de mettre en place un programme d'action sur les circuits courts.


Télécharger le bon de commande .

 

Des orientations intérégionales et nationales viennent appuyer des politiques basées sur un ancrage territorial de l’alimentation. Au niveau national, la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 dispose que l’ancrage territorial de la production est l’un des objectifs de la politique agricole et alimentaire. Les projets alimentaires territoriaux prévus dans cette loi récente sont élaborés de manière concertée à l’initiative de l'ensemble des acteurs d'un territoire. Ils s'appuient sur un diagnostic partagé faisant un état  des lieux de la production agricole locale et du besoin alimentaire exprimé au niveau d’un bassin de vie ou de consommation, aussi bien en termes de consommation individuelle que de restauration collective. Au niveau interregionale, l’association des Régions de France a décidé avec la déclaration de Rennes le 4 juillet 2014 de promouvoir les systèmes alimentaires territorialisés. http://www.arf.asso.fr/wp-content/uploads/2014/07/de%CC%81claration-finale.pdf

 


 

 


 

Vous pouvez télécharger le "connaitre pour agir" les circuits courts en Bretagne. 

- Chemise de présentation : elle présente les principaux enseignements du projet SALT en juin 2008 ainsi qu'une carte recensant quelques dispositifs de circuits courts en Bretagne. 102 initiatives sont recensées.

-fiche observatoire territorial : elle présente les différents types et démarches d'observatoires ainsi que les principaux résultats en Bretagne.

- Fiche outil de pilotage économique : elle présente la mise en place d'outil de pilotage économique pour les activités de circuits courts

- Fiche echange : elle présente des méthodes et des témoignages sur l'échange d'éxpérience dans les activités de circuits courts

- Fiche energie et circuit court : elle présente un point d'avancée des connaissances sur les impacts énergétiques des circuits courts

- Fiche Empreinte écologique  : elle présente cet outil de sensibilisation appliqué au circuit court

 

 


Nous nous intéressons spécialement en 2008 aux liens entre circuits courts et pratiques environnementales différenciées

 

 

- y a-t-il, comme on le dit ou constate souvent, une relation entre la vente en circuits courts et une attention particulière aux impacts environnementaux du système de production ? Si oui, pourquoi, comment ?

- la distribution en circuits courts induit-elle, à l'échelle d'un territoire, des différences en matière d'impacts environnementaux de l'approvisionnement alimentaire ? Il s'agit de dépasser les fausses évidences ou les affirmations gratuites qui prédisent que les circuits courts seraient "par nature" plus économes en énergie et moins polluants que les circuits longs.


 

Les travaux ont commencé début 2007. Nous avons accueilli 4 stagiaires

- Frédéric Denéchère (agro-économiste, Agrocampus Rennes) travaille sur la caractérisation des concepts et méthodes principales à appliquer

  • diaporama de ciblage
  • diaporama sur les premières hypothèses (juin 2007)
  • diaporama de présentation avec application à Rennes Métropole (octobre 2007), commun avec X. Moisière
  • mémoire "Repères pour une approche économique des circuits courts dans leur territoire : Concepts et méthodes pour leur compréhension et évaluation"

 

- Aurélie Cardona (sociologue, IEP Paris) mène des enquêtes à vocation sociologique sur le pays de Dinan, en lien avec le programme C3D

  • diaporama de présentation (octobre 2007)
  • mémoire "LA DIFFUSION DES CIRCUITS COURTS ALIMENTAIRES : EXPRESSION D’UN CHANGEMENT DANS LE SECTEUR AGRICOLE ?"

- Xavier Moisière (géographe, université de Rennes 2) fait un inventaire des pratiques de vente directe sur le territoire de Rennes Métropole, en utilisant des travaux menés par des groupes d'étudiants

 

 

  • diaporama de présentation (juin 2007)
  • mémoire "LES CIRCUITS COURTS ALIMENTAIRES RENNES METROPOLE. LA CARACTERISATION DE L’OFFRE ET DE LA DEMANDE : PREMIERE APPROCHE D’UNTERRITOIRE"

- Benjamin Perez Zapico (géographe, université de Rennes 2) réalise une monographie sur le marché de Saint Pern (Ille et Vilaine)

- Agrocampus Ouest , Etude sur les marchés de pleins air du Pays Centre Ouest Bretagne, projet ingénieur des étudiants de Agrocampus SPDR, janvier 2009

  • Etude sur les marchés de pleins vent
  • Fiches géographie des différents marchés étudiés

Contact : Gilles Maréchal 02 99 77 36 72 gilles.marechal@civam-bretagne.org



     Dernière minute
Imprimer cette page

Ajouter aux favoris

Recommander le site



copyright © 2005 Civam-bretagne

samedi 25 juin 2016