QUI SOMMES-NOUS ?
ACTUALITéS
RESSOURCES EN LIGNE
PARTENARIATS
DOMAINES D'ACTION
Agriculture durable
Circuits courts et vente directe
Energie
Création d'activités/Installation/ Transmission
Education à l'environnement
Relations internationales
Zone anti OGM



> - Les énergies en agriculture
> Diagnostics énergétiques et PRAIRIE
> GES et systèmes herbagers
> Efficacité énergétique des circuits courts
> Le projet européen ENESCOM
> La traction animale
> Changement climatique


 



Energie

Efficacité énergétique des circuits courts

Le développement rapide des circuits courts alimentaires ces dernières années a pour partie bénéficié de la croyance selon laquelle la réduction de la distance parcourue par les aliments s'accompagnait automatiquement d'un bénéfice environnemental à travers une moindre consommation d’énergie fossile.

En 2004, une publication vient troubler le monde des circuits courts en prétendant démontrer que le transport international de denrées alimentaires, déplaçant de gros volumes à travers une chaîne logistique optimisée, consommerait moins d'énergie qu'un approvisionnement régional non réfléchi. Menée d'une manière critiquable, cette étude a néanmoins eu le mérite d'attirer l'attention des acteurs des circuits de proximité sur l'efficacité de leurs chaînes logistiques.

Une étude menée en 2008 par Benjamin Perez-Zapico pour la FRCIVAM Bretagne a permis de montrer que l'efficacité énergétique des chaînes logistiques des circuits courts obtenait dans la plupart des cas des résultats meilleurs ou équivalents à celui d'un approvisionnement régional "mi-long", et, dans tous les cas, de meilleurs résultats que l'approvisionnement international. Cette étude mettait néanmoins en avant l'atténuation des effets de la distance par la meilleure organisation logistique des circuits longs de distribution - ou l'absence d'organisation des circuits courts.

Les marges de manœuvre étant réelles, la FRCIVAM Bretagne a initié en 2010 un programme d'action intitulé "Améliorer l'efficacité énergétique des circuits courts".

La première phase de ce programme s’est terminée en février 2011. Une enquête qualitative réalisée auprès de producteurs en circuit court a permis d’identifier les freins et les leviers ainsi que les bonnes pratiques pour améliorer l’efficacité énergétique des livraisons. Vous pouvez télécharger la fiche de synthèse des bonnes pratiques et leviers d'amélioration, ainsi que le rapport de l'étude.

La deuxième phase s’est déroulée de mars à août 2011. Elle consistait à tester un outil d'évaluation de l'efficacité énergétique, du temps de travail et du coût de livraison. Deux groupes de producteurs en circuit court ont été étudiés : Kreiz Breizh Terre Paysanne et Le Goût d’Ici. Le coût du transport a été évalué pour chacun des producteurs des deux groupes et les variables pouvant influencer la capacité et la volonté d’améliorer l’efficacité énergétique des livraisons ont été étudiées. Ce travail apporte également des recommandations pour l’accompagnement des producteurs et recense les stratégies, individuelles ou collectives, déjà mises en place pour rationaliser le transport des produits. Vous pouvez télécharger la fiche de synthèse ou bien la version informatique du rapport de l’étude.

 

A partir de ce travail, un outil d'aide à la décision a été formalisé et testé, en 2012,  auprès de 2 groupes de producteurs en circuits courts : Brin d'Herbe et le Marché du Gros Chêne. L’outil se présente sous la forme d’un tableur Excel. Il décrit les différents postes de dépenses liées au transport ainsi que l’impact de ces coûts sur la rentabilité des activités. Cet outil permet également la lecture des performances énergétiques des groupes et de leurs adhérents lors des livraisons des produits. En outre, cette nouvelle étude ouvre sur un ensemble de mesures à mettre en œuvre pour améliorer les méthodes d’organisation des transports et interroge sur des solutions opérationnelles à adopter : mettre en ligne une base de donnée commune et consultable par les agriculteurs, externaliser la fonction de livraison au niveau des groupements, mutualiser les déplacements entre les producteurs, développer d’autres méthodes de distributions adaptées. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter un condensé du travail réalisé ou le rapport de l’étude.

 

En 2013, nous avons pu poursuivre le travail réalisé avec l'optimisation de l'outil élaboré afin de l'adapter à une utilisation par les animateurs accompagnant des producteurs et groupes en circuits courts. En effet, le remplissage des informations dans l'outil réalisé en 2012 nécessitait beaucoup de temps, ce que ne dispose pas toujours les animateurs . De plus, son utilisation nécessitait une simplification.

Cet outil a aussi été amélioré afin de permettre une capitalisation des données pour procéder à des études collectives et pouvoir comparer les pratiques, l'objectif étant de pouvoir, à partir des résultats obtenus accompagner un groupe de producteurs dans une mutualisation de leurs pratiques logistiques.

Cette optimisation de l'outil réalisé dans le cadre d'un stage accompli par Stéphane Leboucher a permis d'obtenir un outil :

- simple à utiliser avec seulement un tableau d'information à remplir

- performant avec des indicateurs personnalisés et évolutifs

- permettant la collecte et la mise en relation des données

- accessible avec une notice d'utilisation et un manuel de conception

Pour plus d'informations, une plaquette de communication est disponible pour présenter cet outil intitulé LOCal (Livraisons Optimisées des Circuits alimentaires locaux).

 

En 2014, afin de diffuser ces travaux, nous lançons un appel à candidature à l'attention des structures publiques et associatives en Bretagne engagées dans des projets agricoles et alimentaires de proximité et durable.

A travers cet appel à candidature, nous proposons de :

  • Former des relais territoriaux à l'accompagnement de producteurs avec l'utilisation de l'outil LOCal : un outil de sensibilisation aux coûts de livraison en circuits courts (présentation de l'outil)

  • accompagner individuellement les territoires candidats dans la mise en application de l'outil auprès de leurs producteurs

  • former et animer un réseau d'échanges entre territoire sur cette thématique.

 

AAC "Accompagner les territoires à optimiser l'organisation des livraisons de produits alimentaires locaux"

Contenu de l'AAC

Programme de formation

Dossier de candidature

Annexes : convention de mise à disposition de l'outil

Dossier à transmettre avant le 15 décembre 2014 en version papier et électronique

 

Pour plus d'informations :

helene.roisille@civam-bretagne.org

marie.poisson@civam-bretagne.org

 



     Dernière minute
Imprimer cette page

Ajouter aux favoris

Recommander le site



copyright © 2005 Civam-bretagne

vendredi 23 juin 2017